BÜRO DLB - IDEE-REALISATION-KOMMUNIKATION
Daniel Leutenegger, Bulliard 95, CH-1792 Cordast, Tel +41 (0)26 684 16 45 (nachmittags), www.ch-cultura.ch

BÜRO DLB - IDEE-REALISATION-KOMMUNIKATION
Daniel Leutenegger
Bulliard 95
CH-1792 Cordast
Tel +41 (0)26 684 16 45 (nachmittags)
Fax +41 (0)26 684 36 45
E-Mail
www.ch-cultura.ch.ch

30e édition du Cully Jazz Festival

30e édition du Cully Jazz Festival

13.04.2012 Du 13 au 21 avril 2012


Le Cully Jazz Festival fêtera du 13 au 21 avril 2012 sa 30ème édition. Pour cet anniversaire, le Festival propose une programmation riche et diversifiée, célébrant le moment présent par des surprises, des projets inédits, des découvertes et des grands noms venus des quatre coins du globe, comme Bobby Mc Ferrin, Branford Marsalis, Youn Sun Nah, Monty Alexander ou Trilok Gurtu. Un programme qui souligne une nouvelle fois la vivacité du jazz d'aujourd'hui et qui permet de croire que son Histoire n'est pas prête de s'arrêter, ni celle du Festival.

Pour marquer cette 30ème édition, les organisateurs se sont inspirés de l'affirmation de Wayne Shorter sur scène l'an dernier «it's all about the moment»... Car c'est bel et bien là, dans le moment précis, que se lie le passé à l'avenir. Convaincu que l'aujourd'hui permet d'imaginer des lendemains durables et radieux, le Festival profite de l'occasion anniversaire pour remercier celles et ceux qui font exister le Festival, sous forme de moments précieux, inattendus et éphémères.

Pas de livre-histoire, donc, ni de cd rétrospective ou de DVD retraçant l'histoire du Festival. En revanche, les remerciements prendront la forme d'une multitude de surprises musicales, tout au long de l'édition. Et, comme chaque année, l'équipe de programmation souhaite présenter une vitrine passionnante de ce que reflète le jazz aujourd'hui, dans toute sa diversité, son énergie débordante et ses espoirs. Avec des noms connus et des talents en devenir, venant de New-York, Lausanne, Paris ou Rio, et surtout, des projets spéciaux, des créations ou des rencontres inédites qui marqueront, de par leur caractère unique, cette 30ème édition.

Pour honorer cet anniversaire, des projets inédits

Evénement phare de cette édition, le projet «Saxophone Massive» du musicien anglais Andy Sheppard, organisé en collaboration avec les Stanser Musiktage, rassemble près de 250 saxophonistes passionnés, venus de toute la Suisse et de France voisine. L'appel lancé au mois de novembre par les organisateurs a d'ailleurs remporté un tel succès que ceux-ci ont décidé d'accueillir 250 saxophonistes plutôt que la centaine prévue initialement!

Coproduite avec le festival Banlieues Bleues de Paris, une autre création ouvrira le Festival au Chapiteau; «Motor City Remix» revisitera ainsi l'histoire musicale de la ville de Detroit, sous la conduite du chanteur soul Amp Fiddler et ses moult musiciens de talent. Tony Allen rejoint cette soirée en proposant un programme de Lagos à Detroit.

Figure emblématique de l'histoire du Festival, le grand Monty Alexander souhaite offrir au public de Cully une rétrospective de ses 50 ans de carrière. Entouré d'une douzaine de musiciens, sa création «Full Monty» se baladera de l'art du trio à son jazz-reggae, en passant par son amour pour Frank Sinatra.

Le Temple accueille cette année les projets les plus singuliers, où les musiciens saisissent l'acoustique naturelle et la configuration particulière du lieu pour expérimenter de nouvelles aventures. Ainsi, et pour la première fois dans le cadre du Festival, l'orgue de l'église retentira sous les doigts du pianiste zurichois Stefan Rusconi qui, accompagné du violoniste Tobias Preisig, créera un répertoire original pour cet espace.

Le rappeur et poète Oxmo Puccino posera quant à lui son micro et s'entourera pour cette unique occasion du violoncelle de Vincent Ségal et de la guitare d'Edouard Ardan. Parmi les artistes habitués des églises et des chapelles figure le chanteur et guitariste atypique Piers Faccini, accompagné du violoncelle d'une très jeune musicienne et chanteuse brésilienne, Dom. Autre rencontre inédite, celle entre l'univers cubain du pianiste de jazz Harold Lopez et la chanteuse malienne Mamani Keita.

Il y a les stars dont la première venue marquera à coup sûr le Festival ...

Malgré ses 30 ans d'âge, le Festival n'a bien heureusement pas encore épuisé la présence de tous les grands du jazz. Ainsi, la venue de Bobby McFerrin est certainement l'une des prestations les plus attendues de cette édition, tant son talent est connu pour transformer chacun de ses concerts en un petit miracle.

Branford Marsalis, celui qui a croisé à loisirs Miles Davis, Dizzy Gillespie, Herbie Hancock ou encore Sting, fera son entrée à Cully, accompagné de son 4tet.

Pour la première fois en Lavaux également, le maître inconditionné du tabla indien, Trilok Gurtu, sera l'invité du jeune pianiste virtuose Tigran Hamasyan. Cette édition célèbrera le premier passage initialement prévu en 2010, mais empêché par une éruption volcanique, du trio du newyorkais

Vijay Iyer, considéré comme l'un des pianistes de jazz les plus inventifs de la nouvelle génération.

... et celles qui reviennent, armées de leur nouveau projet!

Parmi les stars faisant leur retour à Cully, le Chapiteau se fait velours pour accueillir les chanteuses Madeleine Peyroux et Youn Sun Nah. Une autre grande dame du jazz, exploratrice au long cours, la pianiste Carla Bley accompagne son come-back d'Andy Sheppard et de Steve Swallow. Quant à Brian Blade, batteur mythique présent aux côtés de Wayne Shorter en 2011, il décide de revenir, mais en posant ses baguettes et s'armant de sa voix pour chanter son nouveau projet «Mama Rosa».

En clôture du Festival, les programmateurs ont choisi de réinviter le bouillonnant trio new-yorkais Medeski, Martin & Wood. Enfin, il y a celles et ceux avec qui des liens d'amitié se tissent tout particulièrement, et dont on peut affirmer qu'ils font partie de la famille, comme les chanteuses Sandra Nkaké et Mina Agossi ou le pianiste Bojan Z, qui viendront présenter leurs nouveaux projets en primeur.

Des découvertes, dont les noms deviendront grands ...

On n'aurait osé parier sur la venue de Portishead ... et pourtant ! Get the Blessing, une formation de Bristol menée par les membres du groupe pop anglais, déversera au Next Step son énergie, balancée entre rock atomisé, jazz, chorus libertaires et échappées noisy. Pour l'occasion, le batteur Clive Deamer s'annonce absent, car il donnera un concert ce jour-là avec Radiohead, et sera remplacé par l'incroyable Daisy Palmer (Goldfrapp).

Depuis toujours, le Festival OFF a pour vocation de servir de tremplin aux artistes de demain ... C'est chose faite puisque le Festival se réjouit de voir sur ses grandes scènes ceux qui ont été révélés par les caveaux. Parmi ces nouvelles pépites, Guillaume Perret & the Electric Epic, dont l'album vient d'être édité sur le prestigieux label Tzadik de John Zorn, mais également Marc Perrenoud Trio, dont le nom s'affiche désormais sur tous les grands festivals de jazz d'Europe. Autre musicien qui gravite depuis un bout de temps à Cully dans ses jams endiablées, le tout jeune vibraphoniste Jean-Lou Treboux sera cette année sur la grande scène, en première partie de Youn Sun Nah. Le samedi 21 avril, Dana Leong a malheureusement été contraint d'annuler son concert, mais le Festival est fier d'accueillir une solution de remplacement de premier choix avec le projet de Robert Glasper Experiment.

Le Next Step aura également sa nouvelle étoile, avec la chanteuse My Brightest Diamond, dont la présence scénique fait d'elle un diamant à la voix d'or.

... et des multiples couleurs du jazz venu d'ailleurs

Fidèle à son esprit curieux, le Festival présente également une panoplie d'artistes originaux qui explorent la fusion et le mélange des cultures. Le tango argentin sera ainsi à l'honneur, avec l'incroyable personnage et chanteur Daniel Melingo, «le Tom Waits du tango». Une soirée du Chapiteau proposera un voyage à travers l'Orient, en compagnie de la famille Chemirani, un ensemble de percussions persanes avide de rencontres poétiques, qui invite pour l'occasion le guitariste Sylvain Luc, ainsi que le multi-instrumentiste et chanteur Aziz Sahmaoui et son University of Gnawa, rassemblant des musiciens gnaouis du Maroc et du Sénégal. S'il est un pays avec lequel le jazz flirte particulièrement, c'est bien le Brésil, fief des révélations musicales telles que Lucas Santtana, jeune prodige brésilien qui viendra nous faire part de sa soif d'expérimentations musicales.

cp

Contact:

http://www.cullyjazz.ch

Cully2012

Hohe Wellen am Genfersee

Ane Hebeisen heute in "Der Bund":

"Heute Freitag startet mit dem Cully Jazz Festival eines der schmucksten Musik-Happenings des Landes. Mit dabei: Bossa-Nova-Psychedeliker Lucas Santtana."

http://www.derbund.ch/kultur/pop-und-jazz/Hohe-Wellen-am-Genfersee/story/26715030

Zurück zur Übersicht